Avec nos remerciements à Pascal Bruchez pour la mise à disposition des images et le récit du voyage.

 

Voyage d’étude en Espagne, ou le passage de la monarchie à la démocratie

par le lt-col Pascal Bruchez

C’est toute la troupe des étudiants de l’ASMEM qui s’est réunie à l’aéroport de Genève, en ce jeudi 13 septembre 2007 pour se rendre par un vol direct à Madrid, pour 4 jours d’études intensives.

Tolède

Le vendredi, nous nous sommes rendus à Tolède, où l’académie de l’infanterie, conduite par le General de Brigada D. Cesar Muro Benayas, nous a accueillis dans le cadre extraordinaire de la place d’armes. Les exposés qui nous ont été présentés par cette armée professionnelle ont montré une Espagne résolument moderne qui se prépare avec des moyens limités à contrer les conflits futurs.

Cette école se trouve en face de l’Alcazar qui fut, il y a plus d’un demi-siècle, un des lieux clefs de la guerre d’Espagne. Il faut dire qu’un des élèves, et non des moins illustres, se nommait Franco. Ce dictateur au sens le plus classique du terme, instaura un régime autoritaire radicalement différent, par son absence de véritable base doctrinale, des régimes totalitaires fascistes apparus durant les années 1930.

Placé à la tête d’un pays sans véritable tradition démocratique, où la persistance des structures traditionnelles rendait d’autant plus extrémistes les revendications de justice sociale, il sut en fin de compte gouverner de manière assez pragmatique, s’appuyant sur des groupes de pression qu’il savait jouer les uns contre les autres, au prix cependant d’une véritable paralysie du débat démocratique et des droits de l’Homme !

Il eut l’habileté, malgré tout, de préserver l’Espagne de la Seconde Guerre mondiale, puis des tourments de la guerre froide, et parvint à réintégrer son pays dans le concert des nations démocratiques européennes, tout en préparant avec beaucoup de finesse une succession dont la réussite était loin d’être acquise. …Mais à quel prix.

Madrid

Après Tolède, c’est Madrid qui nous fait découvrir un séduisant mélange de tradition et de modernité.

Le palais royal de Madrid a été construit au XVIIIe siècle, sous l’ordre de Philippe V, sur un ancien terrain de l’Alcazar, auparavant château musulman. Le plan est carré avec un grand patio central. Les avis sur son style sont partagés, car il dépend des guides. Certains sont plutôt d’avis qu’il est baroque et d’autres optent pour le style néoclassique. Eh bien, pour nous c’est un style de toute beauté.

Après Madrid et ces places charmantes, nous nous sommes dirigés vers Ségovie en s’arrêtant au monastère de l’Escurial, qui est inscrit au Patrimoine de l’Humanité.

Philippe II a utilisé cette résidence royale comme panthéon de famille. Les travaux ont commencé en 1563, sous la direction de Juan de Toledo. À sa mort, c’est Juan de Herrera qui continue l’ouvrage et achève sa construction en 1584. Il y a quatre tours de 55 mètres aux angles, terminées par des sphères en métal. L’église a un plan en croix grecque et sa grande chapelle abrite les monuments funéraires de Charles Quint et Philippe II.

A quelques kilomètres de là, la basilique Santa Cruz del valle de los Caídos « de la vallée de ceux qui sont tombés » est un des plus gigantesques monuments espagnols. La réalisation de ce monument religieux a été commandée par le général Franco, pour rendre hommage aux « héros et martyrs de la Croisade », désignant par là les combattants franquistes morts pendant la guerre d’Espagne (1936-1939). Par la suite, le gouvernement espagnol décida d’en faire un mausolée pour l’ensemble des combattants morts durant la guerre civile, y compris les combattants républicains, du moment qu’ils fussent catholiques.

Ségovie

A Ségovie, c’est une réception pleine de panache qui nous attend à l’académie de l’artillerie, sous les ordres du General de Brigada D. Luis Diaz-Ripoll.

L’organisation de ce voyage a été à tout point de vue parfaite, sous la baguette de notre attaché militaire, le col ORGIS, et de nos GO’s, le col EMG Geinoz et le col EMG Motto-Cagna.

Notre prochain voyage d’étude, nous amènera près des îles Lofoten, alors à vos polaires.

Photos diverses

%d blogueurs aiment cette page :