Monsieur le div Fritz Wermelinger nous a quitté le 10 janvier 2012. Ses amis et connaissances l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure le 18 janvier 2012  à 14 heures au Temple de Morges. Notre Président d’honneur le Lt-colonel Jean-Jacques Rapin a tenu à lui rendre l’hommage qui est publié ci-après.

1962, les hauteurs de Dailly. Le temps est radieux, la nature magnifique. Réunis autour d’un Colonel d’Etat-major général, nous sommes une quinzaine de jeunes capitaines qui avons pour mission de commander les tirs de l’artillerie des forts.

L’atmosphère est ouverte, détendue, mais ferme en même temps, comme il se doit ! Avec son léger accent suisse-allemand, le Colonel distribue les missions, suit attentivement le déroulement du tir, puis le commente avec pertinence et une pointe d’humour, de sorte qu’avec des conditions aussi propices au travail, chacun a le sentiment d’améliorer ses connaissances et ses aptitudes.

Ce jour-là, j’ai eu le privilège de faire la connaissance d’une riche personnalité, celle de Fritz WERMELINGER. Commandant de forteresse, je n’aurai jamais à servir sous ses ordres. La vie va, heureusement, nous donner l’occasion de nous retrouver et même de devenir des amis.

Pourquoi ? Cela tient sans aucun doute au fait que Fritz WERMELINGER, devenu Divisionnaire et Chef d’arme de l’artillerie, a un large horizon d’intérêts et au moment où se fonde l’Association Saint-Maurice pour la recherche de documents sur la forteresse, sous ma présidence. En 1974, une relation naît, qui va créer de nouveaux liens.

Nous organisons en effet chaque année un voyage d’études d’un site fortifié, tout d’abord dans la Ligne Maginot – dont nous découvrons la véritable histoire, tout à son honneur – puis ailleurs en Europe, par exemple dans les Dolomites. Comme à cette époque, notre pays possède encore son système fortifié, ces voyages offrent pour nous une mine de renseignements techniques, sur l’artillerie et sur la vie souterraine, vraiment extraordinaire.

Tout naturellement, Fritz WERMELINGER devient un fidèle de nos excursions. Il me propose même une collaboration très appréciée dans leur préparation. C’est là que je mesure encore mieux son ouverture d’esprit, sa curiosité intellectuelle et la générosité de son caractère.

Et comme chacun de ces voyages est aussi une sorte d’ambassade – non officielle, mais bien réelle – de notre Armée en pays étranger, je tiens à ce qu’il comporte un cérémonial simple, mais de haute tenue. Là encore, je sais que je puis compter sur l’appui de celui qui est devenu un ami, avec qui je partage un certain sens de l’honneur.

C’est dire que nous gardons un souvenir ému et reconnaissant du Divisionnaire Fritz WERMELINGER.

Lausanne, ce 10 janvier 2012

Lt-colonel Jean-Jacques RAPIN

Président d’honneur de l’Association Saint-Maurice

%d blogueurs aiment cette page :