Eben Emael – promenade en Belgique

Eben Emael – promenade en Belgique

Pour la fête nationale belge, je me suis rendu au Nord de Liège au fort d’ Eben-Emael.

Le complexe souterrain du fort d’Eben-Emael est creusé dans une colline de tuffeau.  En surface, il s’inscrit dans un triangle de 750 m de base et de 950 m de hauteur. La superficie totale du domaine militaire s’élève à 75 ha équivalents à 150 terrains de football.

La mission du fort était de couvrir les ponts sur la Meuse et le canal Albert dans la région de Visé, Maastricht et Lanaken et d’empêcher qu’une armée d’invasion ne puisse emprunter les voies d’accès et ces ponts vers l’intérieur de la Belgique.

En 1940, le fort d’Eben-Emael faisait partie de la Position Fortifiée de Liège (P.F.L.) avec 8 forts modernisés parmi les 12 forts construits à la fin du 19ème siècle et avec les 3 autres nouveaux forts.

Elle a été prise d’assaut par des soldats allemands qui y placèrent une charge creuse au pied d’une cage d’escaliers d’un ouvrage de combat qu’ils avaient conquis. L’explosion provoqua une énorme onde de choc qui tua quatre soldats belges et blessa grièvement plusieurs autres.

… et c’est cette histoire que vous retrouver tout au long de la visite. Pascal

2019 – Stuttgart – sortie d’été

2019 – Stuttgart – sortie d’été

2019 – Heillborn – sortie d’été

2019 – Heillborn – sortie d’été

Theresienturm

Merci à Marc Girard pour ces souvenirs photographiques

Reconnaissances à Stuttgart

Reconnaissances à Stuttgart

Ce que nous avons fait aux recos  🚗😉🥘🚗

 

VENDREDI 15 MARS 2019

  • Heilbronn   Hochbunker Theresienturm

SAMEDI 16 MARS 2019

  • Hoch et Tiefbunker Stuttgart Feuerbach
  • Visite musées Porsche ou Mercedes pour RECOS
  • Visite exposition musée régional du Land (Expo spéciale sur les épées) pour RECOS

DIMANCHE 17 MARS 2019

  • Journée citadelle => visite partielle du site avec le Fort Wilhemsburg à 1100

LUNDI 18 MARS 2019

  • Retour sur la Suisse
Mont-Dauphin

Mont-Dauphin

Mont-Dauphin : une place forte unique, un village hors des sentiers battus.
Construit sur un éperon rocheux, à 1050 m d’altitude, à la jonction des Gorges du Guil et de la vallée de la Durance, Mont-Dauphin est un exemple prestigieux de l’architecture militaire européenne. Mont-Dauphin symbolise l’archétype d’un bastion montagneux construit par Vauban.
Le site surplombe un carrefour stratégique, un endroit idéal pour observer l’ennemi venant de la région environnante. Vauban voulait faire de Mont-Dauphin une garnison-ville où les civils pourraient se mélanger avec les militaires afin d’éviter de voir ces derniers déserter.
En effet, Mont-Dauphin est un vrai village avec ses rues et ses bâtiments mais l’ambiance et l’urbanisme est clairement militaire.
Aujourd’hui, le village n’est plus un fort militaire, l’armée vient seulement pour les vacances et les habitants peuvent profiter du village de garnison construit par Vauban.
En 2016, 152 habitants vivent dans ce bel endroit classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, au même titre que 11 autres sites fortifiés conçus par Vauban.

Ouvrage de Saint-Ours Haut

Ouvrage de Saint-Ours Haut

L’OUVRAGE DE SAINT-OURS HAUT, EN BÉTON ET ACIER, FUT CONSTRUIT DE 1930 À 1936.

Assurant le flanquement de Roche-la-Croix, il barrait la route du col de Larche. Rôle que les deux forts ont parfaitement joué en juin 1940, avant l’Armistice.

C’est un ouvrage mixte (artillerie  et infanterie), avec 5 blocs de combats, 5 cloches cuirassées, 4 mortiers, 5 créneaux de mitrailleuses jumelées et un équipage d’environ 240 hommes. Il comprend un bloc d’entrée et deux blocs de combat visibles de l’extérieur.

Son réseau de galeries souterraines avec sa « zone vie » fait de lui le plus grand ouvrage Maginot de la vallée effectivement achevé.