Eben Emael – promenade en Belgique

Eben Emael – promenade en Belgique

Pour la fête nationale belge, je me suis rendu au Nord de Liège au fort d’ Eben-Emael.

Le complexe souterrain du fort d’Eben-Emael est creusé dans une colline de tuffeau.  En surface, il s’inscrit dans un triangle de 750 m de base et de 950 m de hauteur. La superficie totale du domaine militaire s’élève à 75 ha équivalents à 150 terrains de football.

La mission du fort était de couvrir les ponts sur la Meuse et le canal Albert dans la région de Visé, Maastricht et Lanaken et d’empêcher qu’une armée d’invasion ne puisse emprunter les voies d’accès et ces ponts vers l’intérieur de la Belgique.

En 1940, le fort d’Eben-Emael faisait partie de la Position Fortifiée de Liège (P.F.L.) avec 8 forts modernisés parmi les 12 forts construits à la fin du 19ème siècle et avec les 3 autres nouveaux forts.

Elle a été prise d’assaut par des soldats allemands qui y placèrent une charge creuse au pied d’une cage d’escaliers d’un ouvrage de combat qu’ils avaient conquis. L’explosion provoqua une énorme onde de choc qui tua quatre soldats belges et blessa grièvement plusieurs autres.

… et c’est cette histoire que vous retrouver tout au long de la visite. Pascal

2019 – Stuttgart – sortie d’été

2019 – Stuttgart – sortie d’été

2019 – Forteresse Ulm – sortie d’été

2019 – Forteresse Ulm – sortie d’été

Fort Oberer Eselsberg – Nebenwerk

Batisseurs     Après le dessin du capitaine Ludwig DAITMAIR

                        sous la régie des Lieutenants KÜSTER et LEHMANN

Construction 1883 à 1887

Situation        Dans la forèt de l’Oberer Eselsberg

                        entre l’ancien restaurant „Oberberghof“ et l’université d’Ulm

                        Conservé entièrement

Les deux forts sur lieu étaient construits de 1883 jusqu’à 1887. Ils appartiennent, comme les modernisations des œuvres existantes de la fortification de l’alliance allemande, à l’empire allemand. 

Les œuvres étaient construits pour le combat avec des armes modernes, donc presque tous les murs étaient protégés par des couvertures de terre ou enterrées complètement. Contrairement aux matériaux des ouvrages anciennes, les nouveaux ouvrages étaient construits presque complètement en briques.

L’ouvrage XXXV est le plus petit des deux forts sur lieu et est intitulé „ouvrage annexe“. Le numéro est d’origine d’un tour de l’ancienne fortification, qui n’était pas construit. 

Fort Oberer Kuhberg

Bâtisseurs     Lieutenant royal de württemberg de VALOIS                             (fondements)

                        Lieutenant royal de württemberg de GAISBERG                       (achèvement)

Construction 1848 à 1857

 Situation        Oberer Kuhberg, lieu nommé „Hochsträß“

                         Conservé complètement

L‘ouvrage, le plus à l’ouest des trois fortifications du „Kuhberg“, est situé exactement là, où la pente se fonde avec la plaine en haute du lieu nommé „Hochsträß“. L’alentours descente au nord et au sud abrupte, seulement une bande étroite de terrain se traîne vers l’ouest. Seule angle d’une attaque praticable. Par conséquent, l’ouvrage est dessiné comparable au réduit “Wilhelmsburg”, avec un angle très obtus dans le saillant, un front presque rectiligne s’étendant à travers la plaine. Ce dessin persistait même pendant des variations diverses du dessin plus tard et était réalisé sans changement.

2019 – Heillborn – sortie d’été

2019 – Heillborn – sortie d’été

Theresienturm

Merci à Marc Girard pour ces souvenirs photographiques

Reconnaissances à Stuttgart

Reconnaissances à Stuttgart

Ce que nous avons fait aux recos  🚗😉🥘🚗

 

VENDREDI 15 MARS 2019

  • Heilbronn   Hochbunker Theresienturm

SAMEDI 16 MARS 2019

  • Hoch et Tiefbunker Stuttgart Feuerbach
  • Visite musées Porsche ou Mercedes pour RECOS
  • Visite exposition musée régional du Land (Expo spéciale sur les épées) pour RECOS

DIMANCHE 17 MARS 2019

  • Journée citadelle => visite partielle du site avec le Fort Wilhemsburg à 1100

LUNDI 18 MARS 2019

  • Retour sur la Suisse
Sous le soleil Sédunois – AG de l’ASMEM

Sous le soleil Sédunois – AG de l’ASMEM

Samedi 30 mars 2019,

C’est dans les jardins de la HESSO de Sion, à la rue du Rawil que nous nous sommes retrouvés pour un café croissant, avant de nous rendre dans l’auditorium François-Xavier Bagoud pour notre assemblée générale, Haute en couleur.

La présence de notre Chef de l’Armée, Monsieur le Cdt de Corps Philippe Rebord, a été fortement appréciée. Nos membres ont également soutenu l’intervention du CN Benjamin Roduit, pour la défense du patrimoine fortifié de Dailly-Savatan.

Après un repas, nous avons plongé dans les secrets de la ville de Sion pour visiter :

  • L’orgue de Valère, avec une succession de compostions qui vont du 12ème siècle à nos jours;
  • Un des réservoir d’eau de la ville de Sion;
  • L’hôpital protégé de la Majorie.

Merci à tous les participants et à la ville de Sion pour son acceuil.