L’invention de l’obus explosif, en 1885, a contraint les constructeurs à enterrer et à cuirasser tous les ouvrages actifs des ouvrages fortifiés, alors que le système Séré de Rivières les laissait à l’air libre. Il les a aussi conduits à renforcer les superstructures par des couches superposées de sable, de terre et de béton – ici à Airolo, de dalles de granit.

 

Descriptif de la maquette, par lt-col Jean-Jacques Rapin

 

Maquette au 1: 10, de 242 cm x 165 cm, représentant une surface de 400 m carrés environ, construite en 1974 par une équipe de garde-fortifications, inaugurée la même année. Son armement comprend, en superstructure. la coupole d’une tourelle double Gruson à 2 canons de 12 cm, modèle 1882, et un modèle réduit d’un obusier cuirassé de 12 cm, modèle 1891, modèle Schumann (prêté par le Musée miliaire de Morges). Sont représentés un local à munition, la cuisine, le réfectoire et un cantonnement.

 

%d blogueurs aiment cette page :