SITUATION GÉOGRAPHIQUE DE L’AXE

SITUATION GÉOGRAPHIQUE DE L’AXE

L’AXE DU GRAND-SAINT-BERNARD, L’UNE DES TRANSVERSALES ALPINES

L’axe du Grand-Saint-Bernard est l’une des possibilités de franchir les Alpes et de mettre en relation le nord de l’Europe avec la péninsule italienne.

Si la route actuelle du col a pour points de départ/arrivée les villes de Martigny en Suisse et d’Aoste en Italie, elle revêt une importance militaire sur son versant nord dès les rives orientales du Léman en raison de son tracé, dès le lac, en fond de vallée bordé, par de hautes chaînes montagneuses.

Entre le Léman (375 m) et Martigny, au coude du Rhône, le défilé de Saint-Maurice (422 m) est un passage obligé qui a retenu l’attention des militaires depuis les époques les plus reculées. Dès Martigny (467 m), l’axe suite la Vallée de la Dranse d’Entremont est permet d’atteindre le col du Grand-Saint-Bernard (2’469 m). La descente sur le versant sud emprunte la Vallée du Grand-Saint Bernard jusqu’à Aoste (591 m), puis longe la Doire baltée coulant dans la Vallée d’Aoste jusqu’à Ivréaz (240 m) en passant près du Fort de Bard (340 m).


 

L’AXE DU GRAND-SAINT-BERNARD ET SES BRANCHES LATÉRALES

De part et d’autre de l’axe, diverses routes carrossables se branchent permettant

♦ en provenance de l’ouest, de pénétrer depuis la France dans la Vallée du Rhône soit par le Pas de Morginsdébouchant à Monthey, soit par le Col des Montets (F) et le Col de la Forclaz (CH) et arrivant à Martigny;

♦ en provenance du nord-est, de pénétrer depuis la Gruyère ou l’Oberland bernois dans la Vallée du Rhône, soit par le Col des Mosses ou le Col du Pillon débouchant à Aigle, soit par les axes secondaires de l’Hongrin (via le Tunnel de la Sarse) ou du Col de la Croix, le second arrivant à Ollon ou à Bex;

DÉCLIVITÉS

 

Pays Suisse Italie
Vallées Val d’Entremont (nord) Vallée du Grand-Saint-Bernard (sud)
Ascension depuis Sembrancher Aoste
Déclivité moy. 5,7 % 5,9 %
Déclivité max. 9,7 % 8,3 %
Kilométrage 30,6 km 32,1 km